dimanche 6 mai 2012

Présidentielles 1981 et 2012


Je ne sais pas si le parallèle des défaites de Sarkozy et Giscard a déjà été fait mais je trouve des similitudes.
Tous les deux ont été élus après avoir un peu trahi leur camp.
Ils jouaient beaucoup sur l'image (accordéon et jogging).
Ils mettaient en avant leur conjoint et travaillaient essentiellement sur l'image.
Ils se croyaient tout permis (les diamants de Jean-Bedel Bokassa et le yacht de Boloré).
La politique populiste autrement (souper chez les français ou "casse-toi pov'con")
L'omniprésence du couple présidentiel. L'aristocratie remplaçait la démocratie.
Au début les français appréciaient ce conte de fée. C'était un peu comme un carnaval, les citoyens s'étaient déguisés en sujets de leurs majestés.

Mais les mêmes causes ont les mêmes effets.
Les français ont dit "assez !".
Ils ne voulaient plus se sentir méprisés par la néo noblesse qui s'était installé au Palais de l'Elysée.
Giscard comme Sarkozy ont perdu les élections faute d'avoir été des démocrates républicains. Les vassaux ont été remerciés Rafarin, Morano, Léotard, Madelin.

Mais je trompe peut-être. La politique ne peut pas se résumer à un spectacle télévisuel.
Et si Guy Debord avait raison :
- en 1967  essai "La Société du spectacle"
- en 1988  essai  "Commentaires sur la société du spectacle"