jeudi 10 novembre 2011

Sylvette pose 5 mn


La première pose avait duré 5 mn. Dans cet atelier, on a la liberté de faire un peu ce que l'on veut aussi bien sur le format de papier que sur la technique. J'ai commencé à main contrariée pendant plus de la moitié du temps puis j'ai poursuivi à main droite. Ce jour là, deux invités "pros" étaient présents. L'un d'eux était présenté comme un collaborateur habituel des meilleurs magazines sur l'art. L'autre est un aquarelliste de renommée nationale qui organise de nombreux stages ; il incorpore de la matière dans ses aquarelles (feuilles d'or et autres bouts de ficelle).
Nouz'autres, pauvres amateurs besogneux, nous étions donc un peu excités de rencontrer ces stars. Mais, contrairement à nouz'autres, ils cachaient leurs dessins entre chaque pose. L'un d'eux, qui se déplaçait sans cesse, crobardait sur un minuscule carnet qui tenait dans le creux de sa main. Nouz'autres nous restons en place pendant toute la durée de la pose et nous dessinons sur du grand format du A3 au raisin. A force de loucher, nous avons fini par apercevoir les "oeuvres" de nos deux vedettes.
Sur le petit carnet, quelques traces de crayon presque illisibles dont l'auteur disait, de manière péremptoire, qu'il avait juste capturé, ici la position de la main, là une courbe du dos. Ainsi, il affirmait pouvoir, une fois rentré chez lui, aisément en faire une statue.
L'aquarelliste avait déjà rangé, à la hâte, son carnet.
Ce n'était pas terrible ce qu'ils avaient fait. Nous étions TOUS bien meilleurs qu'eux.
Quand je pense que ces "pointures du foutage de gueule" nous bassinent dans les magazines ou dans les stages sur leurs prétendues qualités artistiques !