vendredi 8 juin 2012

La Virgen del Camino

Après que nous fûmes demeurés quelques instants à Léon, trouvant la ville trop grande, nous déterminâmes de nous en aller pour gîter à l'albergue de la Virgen del Camino. Étant en ce logis nous rencontrâmes trois dames de Maurienne qui pérégrinaient ensemble depuis plusieurs années.



Ainsi donc, comme j’ai dit, depuis trois semaines, tous les jours, nous marchions plus de vingt kilomètres sans craindre pour nos pauvres pieds. 

Le matin suivant, le fauconnier et sa fiancée sur le camino